« 1 Océan » : un grand témoignage photographique

Connaître l’océan pour mieux le préserver.

Comment protéger l’Océan  sans l’étudier ? Comment le comprendre sans l’explorer ? Sur le parvis de la Gare de Lyon, à travers 20 photographies XXL, le photojournaliste et plongeur professionnel, Alexis Rosenfeld, nous invite à découvrir la beauté fragile de ce monde silencieux. La Baleine se devait de partager avec vous cette magnifique exposition à ciel ouvert qui se termine vendredi.

1 Océan, Parvis de la Gare de Lyon ©Géraldine. V

« La première menace qui pèse sur l’océan, explique Vladimir Ryabinin, Secrétaire exécutif de la Commission océanographique intergouvernementale (COI-UNESCO), est la méconnaissance de cet écosystème vital ». Par la puissance de l’image, l’exposition « 1 Océan »¹met en lumière les trésors et les menaces qui pèsent sur ce patrimoine dont la protection est devenue indispensable.

Plonger au coeur d’un monde de silence !

Devant la Gare de Lyon, vingt photos, vingt témoignages et un incroyable voyage. Des eaux de Toulon au parc national des Calanques de Marseille en passant par le parc naturel de la mer de Corail en Nouvelle-Calédonie, il n’y a qu’un pas ! Ici, un requin-baleine, le plus grand poisson du monde. Il peut atteindre 18m de long, la taille d’une baleine. Là, à l’abri d’une gorgone pourpre déployée tel un éventail finement ciselé, un vol de carangues, merveille insoupçonnée de la mer de Corail, l’une des plus grandes aires marines protégées. Le Parc naturel de la mer de Corail est « un endroit incroyable, raconte à l’AFP Alexis Rosenfeld, photographe-plongeur et spécialiste reconnu de la grande bleue. Cette région est considérée comme la zone la plus vierge et la plus riche au monde. La quantité d’animaux au mètre cube est digne d’un dessin animé, tiré de l’imaginaire de Jules Verne »².

Cette vingtaine de photos, dont certaines inédites, sont en fait un avant -goût d’un projet qui durera 10 ans.

[ngg src= »galleries » ids= »7″ display= »basic_imagebrowser »]

Raconter l’océan en images : 1000 photos sur 10 ans !

« Ce projet que je pilote, explique l’aventurier des mers à Natura sciences, s’inscrit pour les dix ans à venir dans le programme « La décennie des sciences océaniques », porté par la Commission océanographique de l’UNESCO (…). Pendant ces dix années, nous raconterons l’océan autrement ».  Aux côtés de scientifiques, Alexis Rosenfeld retrouvera les profondeurs sous-marines. Ensemble, ils s’intéresseront à des sujets aussi riches et variés que l’histoire des mammifères marins, l’archéologie sous-marine ou les sargasses, algues brunes qui envahissent certaines régions des Caraïbes, du Mexique et du sud des Etats-Unis. « Mille photos témoigneront de cette odyssée aux quatre coins du globe ».

Mille photos pour comprendre, sensibiliser, protéger et préserver l’Océan. « Nous avons une décennie pour changer les choses et nous avons tous un rôle à jouer pour assurer l’avenir de ce monde sans frontière », conclut Alexis Rosenfeld.

« La préservation des océans est l’affaire de tous ! » Nager à la surface vers le large comme un bébé tortue verte. ©GéraldineV.

Pour suivre Alexis Rosenfeld :

instagram : @Alexis.rosenfeld – Twitter :@AlexisRosenfeld

1. »1 Océan, le grand témoignage sur l’océan » en collaboration avec la COI de l’UNESCO et en partenariat avec SNCF Gares & Connexions
2. Une mission de 10 ans pour le photographe Alexis Rosenfeld qui va documenter l’état des océans, Géo avec AFP